You are currently viewing La vie en mouvement, les mouvements de la vie

La vie en mouvement, les mouvements de la vie

Le 15 janvier dernier j’ai eu le plaisir de co-animer avec Marion Robert-Vérité un atelier au cours duquel, Yoga et Naturopathie se conjugaient, l’occasion de s’interroger sur des thèmes chers à mon coeur…

Revenir au sens des mots

De racine latine movere signifiant remuer, le mot mouvement nous invite au déplacement et au changement d’espace. Le dictionnaire nous dit précisément qu’il s’agit « du déplacement du corps, ou d’une partie du corps d’un lieu ou d’une place, vers un autre ». Il appartient à notre fonction sensori-motrice et nous relie au temps et à l’action : « Être en mouvement ».

Et le Yoga ? Quel est son rapport à cette dimension ?

Tout d’abord un lien étymologique. En effet, terme polysémique le mot YOGA, qui dans son acception la plus connue, signifie lien ou union, nous offre aussi de plus anciennes et lointaines propositions. YOGA, pouvait désigner le mouvement des divinités sur l’aire rituelle, ou bien encore le mouvement de la parole poétique lors des rites, mais aussi le voyage ou l’expédition vers une zone de guerre ou d’affrontements avec les ennemis et enfin, la période d’alternance entre la mobilité des troupeaux et la vie sédentaire, à l’image de la transhumance.

Ensuite viens, de manière plus évidente, le lien du yoga et du mouvement sur le tapis de pratique. Il y a naturellement l’image des enchaînements, Karana, le mouvement des bras qui nous aident à donner plus d’ampleur et de profondeur à notre respiration, la conscience des souffles respiratoires, comment cela se vit en nous (emplir, vider), sans doute le mouvement de nos pensées, de notre mental qui vacille puis se stabilise, et enfin, plus subtile encore peut-être, la perception d’un mouvement plus entier, plus global, dans tout notre corps… le mouvement d’une énergie vitale, tout simplement le mouvement de la vie en nous.

Ce que m’évoque le mot mouvement, de manière plus sensible, ce sont des sensations de fluidité, de vibration, de liberté, de dynamisme, d’énergie, peut-être même d’émotion, de dialogues intimes avec soi et de relation au monde et aux autres…

 Mouvement, Massage et Yoga

Comment lier ces trois thématiques ? Comment les faire se rencontrer sur le tapis ?

Le Massage nous offre la possibilité de remuer, brasser, intensifier, équilibrer tous les mouvements profonds et intimes de notre corps, ceux auxquels nous avons l’impression de ne pas avoir accès…

Le Yoga, quant à lui, par son attention fine au souffle et par les exercices respiratoires nous permet de masser naturellement et sans l’aide d’un tiers, différents espaces du corps.

Bien souvent, lorsque j’accompagne les pratiquants, je proposerai de venir sentir comme le bas du dos respire, ouvrant et dilatant l’espace lombaire, ou encore comme la sphère abdominale au contact des cuisses dans d’une posture d’intériorité, est naturellement massée…

Il y a également les exercices respiratoires, plus précis encore, que l’on nomme prânâyâma, et qui nous amènent à bouger, masser les viscères et la zone du bassin (uddiyana bandha, Nauli, Kapalabhati, bhramari….) stimulant des zones ou des carrefours de circulation de l’énergie de manière très profonde.

Enfin, nos postures, âsana, tenues plus ou moins longtemps, et plus particulièrement, les postures de rotations, nous offrent également l’expérience d’un mouvement profond, tel un essorage intérieur bénéfique…

L’Inde, quant à elle, par l’intermédiaire de sa médecine ancestrale, que l’on nomme ayurvéda (science de la vie) finit d’unir Yoga et Massage.

L’ayurvéda pourrait être notre naturopathie occidentale.

Elle se décompose en différents protocoles, le yoga en fait partie, elle vise à maintenir un équilibre énergétique dans l’organisme menant à la bonne santé. C’est une decine essentiellement préventive, reposant sur une approche holistique de l’individu, un individu connecté au monde et animé par les mêmes énergies que celui-ci.

Parmi les différents protocoles, le massage y tient une place prépondérante, permettant de détoxifier l’organisme, de l’équilibrer ou de le rééquilibrer. Il s’agit d’un véritable outil de santé. Il est généralement réalisé à l’huile, chauffée ou non, et plus ou moins intense en fonction du besoin.

Parce que nous n’avons pas toujours l’opportunité de se faire masser, comme on le ferait plus naturellement en Inde, la pratique de l’auto massage, nous offre alors la possibilité d’engager cette démarche, très complémentaire de notre pratique de yoga, et de cultiver la bonne santé.

Que l’on déroule son tapis de Yoga ou que l’on choisisse de rencontrer le massage, il s’agit là aussi d’une occasion renouvelée de s’accorder le temps qui nous permet de nous écouter, de nous entendre, de recevoir tout ce que notre corps peut avoir à nous dire, bref, de prendre soin de soi.